Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'Incroyable histoire de Gaston et Lucie"

À Boville, tout le monde se trouve beau. Par contre, tout le monde trouve Gaston très moche; c’est en quelque sorte l’exception qui confirme la règle. Un matin, le soleil refuse de se lever et laisse ainsi les Bovillains dans le noir. Incapables de réagir ni de se coiffer, ils permettent à Gaston de quitter la cage du cirque où il travaille pour partir vers l’antre du Soleil, tirer l’histoire au clair. 

 

Gaston & Lucie (3)

L'Incroyable histoire de Gaston et Lucie de

 

Voici un livre-CD reçu dans le cadre de Masse Critique (un livre en échange d’une critique) sur Babelio (site sur lequel chacun peut créer sa bibliothèque virtuelle pour classer et partager ses lectures et avis). Forcément, je suis ravie d’avoir été sélectionnée, d’autant que j’aime beaucoup, généralement et bien que je ne connaisse pas tout, ce qu’ils sortent chez Enfance et Musique ! Aussi suis-je quelque peu désolée de ne pas avoir apprécié cet œuvre-ci…

 

Classe, ce livre sur papier glacé… mais un peu froid. C’est aussi l’impression sur laquelle m’a laissée cette aventure, pourtant pleine de bons sentiments. Tout d’abord, je n’ai pas accroché à l’illustration malgré les personnages plutôt rigolos. C’est fouillis, criard, voire même un peu trop agressif pour mes p’tits yeux. Quelques pages, très graphiques, intéressantes, mais globalement, à mon goût, ça manque de charme, de poésie ou même de force… Bref, cela ne m’a pas touchée, moi qui suis très sensible à l’illustration. Ensuite, il y a l’histoire. Oui, on voit clairement, bien que le soleil ne brille plus (cf résumé ci-dessus), où elle nous conduit, vers de belles valeurs (quoique c’est à voir, mais je vous explique ça plus bas). Elle traite de la différence, de la tolérance, de la beauté et des apparences, du courage, de l’amour… Seulement, je me suis ennuyée. C’est assez attendu dans l’ensemble. Non, il y a juste un détail, inattendu et quelque peu sujet à controverse. Si Gaston trouve l’amour, un amour réciproque, c’est qu’il se case avec quelqu’un d’aussi moche que lui… Chacun joue dans sa catégorie en somme, faut voir à ne pas mélanger les torchons et les serviettes quand-même ! Bon, là, c’est parce qu’ils sont tous les deux moches (du moins jugés ainsi par les autres), mais leur différence aurait pu se faire sur d’autres critères, la couleur de leur peau par exemple. J’avoue que même si l’on peut dire que chacun « trouve chaussure à son pied » dans cette histoire, ce manque d’ouverture d’esprit à la différence de son partenaire au sein du couple, est-ce une « valeur » à transmettre à nos enfants ? De telles réflexions vont peut-être un peu loin, peut-être est-ce que j’analyse un peu trop, d’ailleurs d’autres interprétations sont possibles, mais ça m’a vraiment chiffonnée cette histoire. Quant au CD, je n’ai guère plus de compliment à faire.

 

J’ai quand-même voulu savoir si cet ouvrage pouvait plaire aux enfants dont je m’occupe, après tout, ils sont le public visé. Bah ! Au bout de quelques minutes à peine, ils ont filé ailleurs, faire autre chose. Rien à ajouter, si ce n’est qu’ils aiment qu’on leur lise des livres, qu’ils regardent habituellement chaque page attentivement avant d’avoir le plaisir de la tourner eux-mêmes, c’est même un sujet de dispute entre eux pour savoir lequel le fera, et qu’ils ont une certaine habitude des livres-CD… Mais là, ils ne se sont pas emparés du livre et n’ont pas été attentifs à l’histoire ni aux chansons…

 

Bref, bien que, après avoir relue ma critique je la trouve un peu trop rude, ça reste un ouvrage très, très moyen… Déception, j’étais habituée à mieux de la part de Enfance et Musique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :